Le Visiteur nocturne

31 octobre 2011

Trait d’union (1)

Une citation, en guise d’introduction à un texte à venir : « De toute façon, il m’a toujours semblé que la métaphore la plus éclairante pour parler d’écriture, c’était le désir. Rien qui sonde de plus près cette énigme qu’est la sève littéraire et sa circulation imprévisible ». Façon de lier l’essai d’Arnaud Cathrine (Nos vies romancées, Stock) à celui de Belinda Cannone.
Posté par gerardciefi à 09:48 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

28 octobre 2011

Ce que nous avions sur le bout de la langue

Le baiser est un sujet aussi central qu’à part, qui se prête aussi peu aux discours scientifiques que des sujets empruntés à la théologie. Ouvrant sur une intériorité organique (c’est l’orifice qui permet d’atteindre le bouche, le pharynx, l’œsophage…), permettant de nouer contact avec les autres (la parole) ou même de se lier à lui (le baiser, donc), la bouche, et plus encore les lèvres, constituent le seuil de notre intimité la plus profonde, celle que nous offrons à l’être aimé ou que nous goûtons avec appétit.   Le baiser,... [Lire la suite]
Posté par gerardciefi à 18:29 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,